Le monde du vapoteur

Le lexique du vapoteur

Il n’est pas difficile de constater que l’e-cigarette a son propre univers à elle seule et un vocabulaire bien spécifique. Des mots qui au départ peuvent laisser perplexe… Quoiqu’il en soit, mieux vaut se pencher une fois pour toute sur ces mots qui paraissent étrangers au début, pour mieux comprendre de quoi on parle ensuite. Dans cet article, on vous explique les mots les plus importants pour que vous soyez à l’aise avec le sujet !

Nous vous proposons ici de passer en revue les principaux termes fréquemment utilisés dans le vocabulaire du vapoteur !

Commençons par l’objet en lui même, il possède déjà plusieurs noms. Ainsi, vous saurez que la ecigarette peut aussi s’appeler vaporisateur personnel ou vapoteuse. Les utilisateurs sont les vapeurs(euses) ou vapoteurs(euses). Ils vapent ou vapotent, parfois même ils vapérotent ! (Contraction de vaper + apéro, pour mêler l’agréable à…l’agréable !). La vape, ou vapote, en plus de son aspect plaisir, consiste à se détacher et d’abandonner complétement l’usage de la tueuse, autrement dit, la cigarette.

 

L’E-cigarette en elle-même se compose de plusieurs éléments :

  • La batterie est le moteur de votre appareil. Elle peut se présenter sous forme de stick, de box ou bien sous forme d’accus de puissances variées. Quelque soit la forme de la batterie, elle est rechargeable sur secteur et via un port USB. La recharge peut aussi se faire via un adaptateur allume-cigare en voiture. La batterie détermine l’autonomie de la e-cigarette. Certains modèles permettent de gérer des paramètres tels que la tension (voltage), la puissance (wattage) pour adapter le confort de vape aux besoins de l’utilisateur.
  • L’atomiseur est l’élément contenant la résistance (ou coil), il se fixe sur la batterie. La chaleur produite par le système permet de vaporiser le eliquide. Le réservoir (ou cartouche) contient ce e-liquide.

Aujourd’hui on trouve plus souvent des clearomiseurs, qui rassemblent atomiseur + réservoir transparent pour contrôler le niveau de e-liquide.

  • La résistance (coil) est à changer régulièrement, quand on constate une baisse de la production de vapeur ou un moins bon rendu des saveurs du eliquide.
  • Le drip tip est l’embout par lequel l’utilisateur vapote. Selon les modèles d’e-cigarette, il peut être changé pour des versions plus esthétiques / insolites.
  • L’Airflow est une bague qui peut être intégrée sous l’atomiseur ou qui peut être achetée séparément. Elle permet de contrôler le flux d’air à l’inspiration pour ajuster son confort de vape. Plus le flux d’air à l’inspiration est important, plus la vapeur est dense à l’expiration. L’airflow permet aussi d’obtenir un meilleur hit.

Advanced vaping device, E-cigarette in close up

Du côté du e-liquide…

  • Il contient deux ingrédients principaux : la glycérine végétale (renforce les arômes et aide à produire plus de vapeur) que l’on peut trouver dans de nombreux produits d’alimentation courants, cosmétiques ou médicaments. Autre composant : le propylène glycol (fluidifie le liquide et renforce le goût), lui aussi utilisé dans le secteur de l’alimentation.
  • La nicotine n’est pas présente dans tous les e-liquides, l’utilisateur a le choix de vapoter des liquides selon leur taux de nicotine. Chaque eliquide est proposé avec des taux différents par les fabricants selon les besoins de l’utilisateur (de 0 à 18mg/ml généralement). Ce composant permet de renforcer le hit, la contraction du larynx plus ou moins importante recherchée par les vapoteurs.

 

D’autres termes à connaître :

  • Le Mod est une cigarette électronique modifiée et personnalisée selon les envies et les besoins de son possesseur. Le mod est constitué de plusieurs éléments spécifiques suivant l’assemblage réalisé… il est de ce fait entièrement personnalisable. Ses performances sont plus élevées et permet donc un meilleur rendu des saveurs, un meilleur hit et une volume plus important de vapeur.
  • Le dripper est un atomiseur reconstructible qui a la particularité de ne pas comprendre de réservoir. Il possède un plateau à la base de l’atomiseur où l’utilisateur doit déposer au compte goutte le liquide sur la/les mèche(s).
  • Sub-ohm : qualifie la pratique d’utiliser une résistance basse (inférieure à 1 ohm) pour obtenir une chauffe plus rapide et plus intense. Cela permet de produire beaucoup plus de vapeur et de hit. Cette technique est plutôt pratiquée par des vapoteurs avertis.

Maintenant vous devriez avoir les bases pour vous lancer, comprendre les conseils du vendeur , les discussions sur les forums ou décrypter les fiches produits sur internet !

Rejoindre la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *