Le monde du vapoteur

Journal d’une vapoteuse #1 : les raisons du passage à l’e-cigarette

Nous voilà dans notre premier article dédié à l’expérience d’une vapoteuse. Dans cette série d’articles, c’est Anne, débutante de la vape, qui raconte son évolution, ses choix, ses questionnements par rapport à son arrivée dans le monde de l’ecigarette.

Partie 1 : les raisons du passage à l’e-cigarette

Bonjour, c’est donc moi, Anne, 26 ans. J’ai fumé pendant près de 6 ans et je suis jeune vapoteuse depuis 2 mois. Dans cet article je livre le pourquoi du comment, en espérant éclairer les personnes qui se poseraient encore des questions. Je ne fumais pas tant que ça, environ un paquet de cigarettes menthol par semaine, un peu plus si des soirées étaient prévues. J’ai entendu parler de la cigarette électronique par des proches et je m’y suis intéressée tout doucement.

D’abord parce que je me sentais vraiment intoxiquée et que les inconvénients de la cigarette commençaient à me peser : la mauvaise haleine matin et soir, l’odeur sur les doigts et les vêtements, être essoufflée en haut d’une flopée de 20 marches, c’est cher payé pour une habitude dont on a du mal à se défaire. J’ai essayé d’arrêter plusieurs fois sans succès. Le geste me manquait trop. Plus que la nicotine, c’est le plaisir de la fumée et du geste qui me manquait. J’ai vu dans l’ecig une manière de garder mes habitudes, mon geste, mais de vapoter avec plus de plaisir, avec des goûts et des sensations nouvelles.

Cigarette electronique

Question : vais-je m’y retrouver financièrement parlant ?

Je ne vape que depuis 2 mois, bientôt 3, donc les économies réalisées ne sont peut être pas faramineuses, mais les économies viendront car les e-liquides sont beaucoup moins chers que mon paquet de cigarette habituel. Avec la vape, je prends plus de plaisir à vapoter car je découvre de nouveaux goûts et pourtant je ne vapote pas beaucoup plus régulièrement que quand je consommais des cigarettes.

Je teste des nouveaux e-liquides tous les mois, pour voir ce qui me plait le plus (dans des « vapéros » entre amis par exemple), je suis curieuse de tester ce qui se fait chez différents fabricants.

Jusqu’à maintenant, mon matériel m’a couté environ 70€, e-liquides compris (je ferai le détail plus bas). Si je calcule, le prix de mon matériel de base + mes 3 e-liquides me reviennent moins chers que le prix d’un paquet par semaine pendant 4 mois. En plus, je vois d’avantages de bonnes raisons d’investir dans du matériel durable et de qualité, bien moins nocif pour ma santé.

Mon matériel pour débuter

Finalement ce qui me rebutait c’était aussi l’aspect « technique » des e-cigarettes. Je pensais fermement qu’il fallait s’y connaître en mécanique pour tout saisir ! (ok, j’exagère un peu.) J’ai été surprise de voir que le matériel est adapté aussi aux débutants, notamment avec les starters kits. Tout est adaptable par vissage, et les conseils sur internet sont très nombreux.

Mon matériel pour débuter :

J’ai tout de suite acheté un pack de 5 résistances en plus pour être tranquille. Je les change environ tous les 10 à 20 jours suivant ma fréquence de vapotage.

Verdict pour le moment ? Je n’ai plus retouché une cigarette depuis trois mois. Bon, j’avoue, j’ai réessayé une fois, mais j’en ai été tellement dégoutée que j’ai offert mon paquet.

Je clos ce premier chapitre ici. Dans le prochain article, je développerai quels sont pour moi les avantages de la vape et quelles évolutions j’envisage en terme de matériel ! Je pense notamment me diriger vers un nouveau clearomiseur avec un airflow intégré et une batterie à voltage variable… Affaire à suivre 😉

Bonne vape à vous tous !

Rejoindre la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *